Domotique et dépendanceEn 2012, l’INSEE annonçait que les personnes de plus de 65 ans représentaient 12 % de la population. Nous avons conscience que ces chiffres augmentent, puisque l’espérance de vie de la population occidentale augmente. La science faisant continuellement des progrès, elle nous permet de demeurer plus longtemps en bonne santé et cherche des solutions pour nous permettre de garder une certaine indépendance. L’avenir s’envisage autrement et permet de devenir prévoyants. Ce en vue d’aménager nos habitations pour les rendre plus ergonomique, et pour pouvoir rester le plus longtemps possible chez soi.

Le besoin d’être autonome chez soi

Cependant, il arrive un moment inéluctable où la dépendance s’installe. Cela implique qu’une personne âgée a besoin d’aide pour accomplir les tâches de la vie quotidienne.  Il faut alors changer son environnement pour diminuer les obstacles. Cela se fera avec l’aide de l’entourage à partir du moment où elle désire rester indépendante le plus longtemps possible. Surtout que les relations entre les personnes assistées et les personnes qui aident ne sont pas forcément évidentes.

 Les entreprises ont bien noté l’intérêt de toutes ces installations. Elles savent que l’enjeu est de taille et investissent dans la domotique, pour trouver des moyens innovants. Le but étant de faciliter au maximum le quotidien de ces personnes, dans leur domicile.

Les objets connectés nouveaux outils contre la dépendance

La demande est réelle et le nombre d’objets adaptés aux séniors ne cesse de croitre. Par exemple, les bracelets détecteurs de malaise qui permettent de donner l’alerte automatiquement sont assez populaires auprès du public. Ainsi, des capteurs de plus en plus performants et variés apparaissent sur le marché. Ils sont assez sophistiqués et permettent entre autres la détection de fumées, des obstacles ou encore les chutes.

 Toutes ces technologies rassurent surtout l’entourage. La personne âgée va plutôt rechercher l’aspect pratique des outils qui vont améliorer sa qualité de vie et qui vont lutter contre la diminution de son autonomie physique. En ce sens, la technologie et la domotique offrent des solutions pour faciliter la mobilité, la sécurité et le contrôle des différents systèmes de la maison. Par exemple, un ascenseur rampe permettra à une personne âgée de se rendre sans encombre à l’étage supérieur. L’évolution des objets connectés devrait profiter à la domotique et augmenter la possibilité de contrôler à distance des appareils tels que la télévision, le téléphone, la lumière, ou encore le chauffage.

Prévoir les coûts de sa dépendance

Mais l’accès à toutes ces installations et à cette technologie a un coût et pour ne pas être pris au dépourvu, il est préférable de placer son argent à l’avance. Pour ce faire, il est possible de faire appel à des nouvelles assurances, comme Prefon dépendance, qui proposent différentes offres.  Le principe est simple, il est possible de mieux prévoir son avenir en plaçant son argent. La somme est déductible des impôts. Ainsi, le moment venu, votre assurance peut vous fournir les fonds dont vous avez besoin, dans le cadre de l’installation des différents matériels technologiques nécessaire à vos besoins.

 Il existe également des aides de l’État, mais elles sont loin d’être suffisantes dans certaines situations, car elles ne prennent pas en charge les aides à domicile par exemple.

grootDomotiqueEn 2012, l'INSEE annonçait que les personnes de plus de 65 ans représentaient 12 % de la population. Nous avons conscience que ces chiffres augmentent, puisque l’espérance de vie de la population occidentale augmente. La science faisant continuellement des progrès, elle nous permet de demeurer plus longtemps en bonne santé et...La culture numérique à portée de clic !