L’imprimante 3D nouvelle génération

A peine sortie, déjà obsolète

Le marché des imprimantes 3D a à peine démarré que certaines innovations sortent déjà. Yahoo! Japon vient de lancer l’imprimante 3D à reconnaissance vocale ! Elle est à l’origine destinée aux personnes malvoyantes, notamment les enfants. Cela leur permet d’imprimer un objet en 3D et de mieux appréhender l’environnement qui les entoure. Cela pourrait également servir aux professionnels de l’impression qui sont toujours en train de courir partout pour lancer un fichier. Imaginez un imprimeur reprographe à Neuilly criant depuis l’autre bout de son magasin pour imprimer un document ou bien se rapprochant suffisamment de la machine pour lancer une impression seulement avec sa voix. Une révolution pour les professionnels !

Une imprimante 3D chez soi

L’imprimante 3D n’est pas seulement une révolution pour les professionnels, elle l’est aussi pour les particuliers. Certes différentes technologies existent en matière d’impression 3D, mais certains acteurs pourraient rapidement mettre tout le monde d’accord. Une firme américaine vient de lancer la première imprimante 3D grand public pour la modique somme de 100$ ! Comparé à celles que l’on trouve en Europe en précommande pour 800€, cette société souhaite défier toute concurrence tarifaire. Nous ne savons pas encore ce qu’il en est de la qualité de l’impression mais tout laisse à penser que le rendu pourrait être impressionnant, notamment pour les particuliers.

Les fabricants actuels d’imprimantes 3D mènent une guerre acharnée axée à la fois sur la baisse du prix du produit et à la fois sur l’offre de fonctionnalités diverses. Il faut dire que ce produit est une vraie révolution et que le marché n’en n’est qu’à ses débuts. D’ici quelques années on pourra voir de très nombreuses évolutions se produire. En attendant, commençons par nous imprimer des girafes et autres petits objets !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.